Anecdotes de pêche dans la Somme

flienInformations  flienHistoires de pêche  

Pêche dans la Somme

Mon père étant originaire de la Somme, j'ai passé pas mal de temps sur les étangs et au bord du canal de la Somme. Ceci a donné lieu à quelques anecdotes plus ou moins drôles.

Expédition dans la Somme ou le jour le plus long

Depuis un mois nous avions décidé de faire une partie de pêche dans la Somme deux de mes frères mon père et moi.

Le jour J, je me lève à 4 heures, je passe prendre mon frère Christian à 6 heures il venait de se lever ! Ensuite je passe prendre mon frère Thierry et mon père qui comme à l'accoutumé n'était pas prêt. Sur la table trônait un amas de fils de flotteurs de leurres le tout bien emmêlé. Nous avons pris l'essentiel et laissé le reste pour les longues nuits d'hiver.

Ensuite, il a fallut caser 3 boîtes à pêche et les accessoires dans le coffre puis arrimer 3 fourreaux pleins de cannes sur la galerie.

En route vers l'aventure Paris, Beauvais et enfin la Somme. Chemin faisant j'apprends que les barques sont sur l'étang mais que les rames sont chez ma grand-mère et que les clefs des cadenas sont chez le garde champêtre! Le Jeu de piste commence nous passons chez ma grand-mère nous retrouvons les clefs nous passons chez le détaillant d'articles de pêche puis achetons de quoi pique niquer (je vous passe les détails ). Nous arrivons à l'étang il est presque midi !

Dilemme qui va pêcher avec le père ? C'était un excellent pêcheur mais pas facile à vivre, alors je pars avec Christian et c'est Thierry qui écope du père. La journée se passe sans encombre pas beaucoup de poissons sauf pour Thierry qui s'est fait déposer sur une île et qui nous nargue avec ses commentaires "j'ai laissé le prix sur ma canne ça les attire !".

Vers 18 heures nous décidons de rentrer. Je passe prendre Thierry sur son île, mon père nous dit "j'arrive". Nous débarquons le matériel, chargeons la voiture et soudain du fond de l'étang on entend l' épuisette !

Mes frères remettent la barque à l'eau rament comme des galériens et arrivent à la rescousse. Après une attente interminable, j'ai vu les barques arriver et mon père brandir triomphalement un beau brochet.

Celui-ci avait plongé sous une branche et la ligne s'était coincée. Aidé de mes deux frères mon père avait sorti son brochet après un bon quart d'heure de combat supplémentaire.

Nous sommes reparti vers Paris tardivement,  j'ai raccompagné tout le monde et suis rentré chez moi après minuit .

Si je vous raconte cette journée qui remonte à plus de trente ans, c'est qu'elle est restée dans ma mémoire comme la plus mal organisée et par conséquent la plus pénible. Pendant des mois je n'est plus pêché avec quelqu'un !

Le bon coté de cette histoire c'est qu'elle ramène à mon souvenir mon frère Christian et mon père qui sont depuis longtemps partis au paradis des pêcheurs.

pere somme peche passe chez thierry heures freres frere etang christian anecdotes prendre laisse grand-mere barques journee clefs paris passons brochet