Pêche à la tirette

flienPêche  flienCarnassiers  flienTechniques   *

La pêche à la tirette du brochet,  du sandre et de la perche

La pêche à la tirette s'effectue en ramenant lentement sur le fond un vif, un ver de terre ou un leurre. La ligne est lestée par une chevrotine qui racle le fond et soulève des particules ce qui attire les prédateurs. 

Le bas de ligne doit être suffisamment fin pour rester discret, 16 à 24/100°. 

La canne à tirette

 Les cannes à tirette ont une action de pointe, le scion est peint en rouge de façon à détecter visuellement les touches. Elles mesurent de 2,70 à 3 m et sont constituées de fibres de carbone.

Le moulinet

Le moulinet Mitchell Full Control est un modèle spécialement étudié pour la pêche à la tirette.

Les plombs

La ligne peut être lestée soit avec une chevrotine soit avec un plomb "balle" (plomb conique percé). 

Hameçons et montures

La pêche peut se pratiquer avec une monture, genre Drachkovitch.

Bas de ligne et avançons

Un bas de ligne en fluorocarbone est moins visible et plus solide que le Nylon. 
Pour la recherche du brochet, il vaut mieux placer un avançon en acier pour éviter qu'il ne coupe le bas de ligne.

Avis d'un lecteur

Quant à l'hameçon utilisé pour pêcher à la tirette, il s'agit d'un hameçon simple n° 5 (n° 4 à n° 6) plutôt qu'une "monture" qui ferait penser à une monture "dracho" utilisant un poisson mort à la tirette le poissonnet est vivant et piqué simplement en fermant sa bouche avec l'hameçon de bas en haut (faire ressortir l'hameçon par une narine le fait mieux tenir à l'hameçon) la simplicité est gage d'efficacité : fil, plomb 1,5 g à 2 g (profondeur jusqu'à 2m), hameçon esché d'un vif (goujon, chevesne) en pleine eau, l'utilisation d'un gros plomb percé (10 à 20g) fonctionne aussi (et ramène les plus beaux sandres), mettre alors un plus gros vif (gardon). Christian Gouget