Appâts pêche en mer

flienPêche  flienMer  flienAmorces appâts   *

Les appâts pour la pêche en mer

Les appâts pour la pêche en mer sont appelés boëtte. La plupart des poissons marins sont carnivores, ils consomment d'autres poissons, ou des animaux marins, principalement des vers, des mollusques, des crustacés. Voir calendrier des appâts mer

Les vers de mer

C'est souvent en pêchant au ver de mer que l'on débute la pêche en mer. Une arénicole ou une escavène sur une ligne avec flotteur lancée d'un quai et vous voilà un mordu de la pêche ...

Les principaux vers de mer : arénicole, bibi, cordelle (ver de sable), demi-dure

L'extraction des vers du sable ou de la vase s'effectue avec une fourche, une pelle ou une pompe à ver.

Voir vers de mer

Les crustacés

Crabe franc, crabe commun, crevettes (grise et bouquet). 

Le crabe commun ( Carcinus moënas ) couramment appelé crabe enragé ou crabe vert est un appât excellent. Le crabe mue régulièrement et sans sa carapace  (crabe mou ou crabe franc) il est plus vulnérable et attire généralement les gros poissons (daurade, ...). L'eschage d'un crabe se fait à l'aide d'un ou deux hameçons (montage whishbone). On supprime généralement les deux grosses princes. Avec un seul hameçon il est nécessaire de faire un tour mort pour bloquer le crabe. On peut aussi arracher les deux pattes arrière pour passer l'hameçon.

La crevette grise ou rose (bouquet) sont d'excellents appâts pour le bar, la daurade, le saumon, ...

Le Bernard l'Hermite (piade) a utiliser pour rechercher les gros spécimens. Il faut le sortir de sa coquille et l'enfiler par la queue.

Gamba et langoustine sont aussi d'excellents appâts mais très chers.

Les céphalopodes   (mollusques)

Seiche , calmar , pieuvre, chipiron, casseron

Entiers ou découpés en lanières ils résistent bien au lancer et sont appréciés d'un grand nombre de poissons.

Les coquillages (mollusques)

La coque peut être utilisée crue mais elle tient mieux à l'hameçon si elle est cuite. C'est un appât excellent pour la recherche des grosses daurades.

Le couteau : à ligaturer pour mieux résister au lancer. Appât sélectif de part sa taille.

Le clam

La lutraire

La moule : s'accroche à l'hameçon avec ou sans coquilles. La moule constitue la base de l'alimentation des sparidés.

La mye

La palourde

La patelle (chapeau chinois)

La telline

L'ophélie

Les gastéropodes  (mollusques)

Le bigorneau, le buccin ou bulot, la crépidule ( Crepidula fornicata ), ...

Les poissons

Le poisson sert d'appât comme vif ou comme poisson mort (entier, en tronçon).

Tous les poissons peuvent servir d'appât mais l'on préfère souvent les poissons bleus (maquereau, sardine, anchois, chinchard, ...) .  La bonite entière ou en lanière sert à pêcher de gros poissons (thon, marlin).

Le maquereau s'utilise entier ou en tronçons. La tête est un excellent appât pour pêcher le congre. Les lanières de maquereau sont appelées "fleurette" ou "gueulin".

La sardine est souvent employée car elle est économique et c'est un poisson gras qui attire les carnassiers de loin. L'anchois et la melette ont la même utilisation.

Les anguilles de sable (lançon et équille)  sont de bons vifs pour le bar et autres carnassiers.

Le capelan est un bon vif pour pêcher la raie et le congre.

Pour en savoir plus sur les appâts pour la pêche en mer