Les plumes - mouche

flienPêche  flienMouche  flienMontage  

Les plumes servant au montage des mouches

Lexique montage des mouches

Généralités

De nombreuses plumes servent à la conception des artificielles. On utilise différentes parties des plumes selon le type de mouches :

  • les herls , ce sont les lames soudées entre elles qui partent du rachis central de la plume de queue ou d'aile des grands oiseaux (paon, condor, faisan, ...). Ces lames sont recouvertes d'une multitude de fibres appelées barbules. Lorsque la lame est débarrassée de ses barbules, elle devient un quill, par exemple un quill de paon.

  • les hackles , ce sont les plumes entières qui, une fois enroulées sur l'hameçon, forment la collerette des mouches sèches. Elle proviennent principalement de coq d'élevage.

  • Les petites plumes de cane, sarcelle, colvert, ... qui ont des couleurs et des dessins intéressants, sont utilisées entières (aile de sedge notamment) ou en partie.

faisan herl

Herls de paon

Les herls sont les fibres duveteuses de couleur verte qui partent du rachis central de la plume de paon. 

quill faisan

Quills de paon

Les quills sont ces mêmes fibres débarrassées de leurs barbules pour devenir lisse. 
On l'utilise surtout pour le corps des sèches et des noyées où ses reflets de bleu, d'or et de bronze feront merveilles.

 

Sabre de paon

Le sabre est une plume qui provient du flanc du paon. Elle est de couleur verte métallique et possède des fibres de 2 à 5 cm. 
On l'utilisera pour les ailes de mouches noyées et pour les queues de certaines nymphes.

 

Plume de condor (ou substitut)

Le condor est une espèce protégée. On peut encore trouver quelques plumes chez des chapeliers. De nos jours, on remplace les plumes de condor par des plumes de dinde. 
Le corps des mouches sèches, ainsi que la queue de certaines nymphes et noyées.

dinde noir

Plumes de dinde

Ce sont les plumes des ailes, servant principalement pour fabriquer les ailes de sedges et de mouches noyées. 
Conseil : pour consolider les ailes de votre artificielle, passer une couche de vernis.

 

Plumes de flancs de perdrix et de sarcelle

Les plumes de perdrix sont bien indiquées pour les hackles en collerette de vos mouches noyées. Les fibres tachetées auront un bon attrait sur les truites dans un courant.  
On les utilisera également pour la confection des pattes de nymphes et des sacs alaires d'émergentes. 
Les plumes de sarcelles seront utilisées pour faire des ailes de sedges et de noyées en fixant au début du corps une portion de plume préalablement coupée.

cane

Plumes de cane et de canard malard 

Elle sont principalement utilisées pour les "à plat"  sur le corps, et notamment les ailes de sedges, en superposant deux plumes et en les fixant sur le haut du corps. 
Conseil : On solidifiera ces ailes en les enduisant d'une couche de vernis.

faisan sabre

Plumes de queue de faisan commun (pheasant tail en anglais)

On les utilise pour faire la queue des noyées et des nymphes, ainsi que les sacs alaires des nymphes. Elles sont également employées dans la confection de certains corps de sèches et nymphes 
pheasant tail nymph pheasant tail nymph

 

Camail de faisan doré 

On appelle camail la partie de peau contenant de nombreuses plumes de diverses tailles et couleurs. c'est la partie arrière de la tête qui est ici utilisée. Leur couleur est orangée, rayée de noir. Ces plumes sont d'une consistance particulière et d'une translucidité exceptionnelle. 
Ces plumes vous serviront à confectionner des queues de noyées, la fameuse Royal Coachman notamment, ainsi que la gorge de certains streamers et de de nombreuses mouches à saumon. 
royal coachman royal coachman

 

Plumes de selle de coq (hackle)

Il s'agit d'une plumes longues et fines issues de la partie arrière de coq d'élevage génétiquement sélectionnés. 
Ces plumes sont employées pour fabriquer la collerette de hackle de très nombreuses mouches sèches, et conviennent bien pour les hameçons de petite taille. Les caractéristiques idéales d'une plume de selle sont : une forme "lancéolée" (large à la base et se réduisant régulièrement pour finir en pointe), un duvet clairsemé près de la tige, des fibres courtes et brillantes qui augmentent sa flottabilité. De plus, lorsque l'on tord la plume, les fibres ne doivent pas rester collées entre elles. Quand une plume ne répond pas à ces critères, on peut l'utiliser pour les queues de sèches ou les gorges de noyées.

cou coq noir

Hackles de cou de coq 

Ce sont les plumes de coqs génétiques élevés spécialement à cet usage. Contrairement aux plumes de selles, elles sont courtes. 
On les utilisera pour fabriquer les collerettes, les queues, et les ailes des mouches sèches et noyées.

hackle coq

Hackles de cou vrac "Hoffman" 

Ce sont les plumes sélectionnées de cou coqs génétiques Hoffman. 
On les utilisera pour fabriquer les queues de sèche, importante base de flottaison. La queue doit comporter des fibres de plumes raides et brillantes comme le sont les "vrac Hoffman". Elles doivent être totalement dépourvues de duvet et en nombre suffisant pour former une base d'appui sur la surface de l'eau.

 

Plume de croupion de canard 

Ce sont des plumes de croupion du canard. A cet endroit, se trouve une glande dans laquelle l'animal puise la graisse pour imperméabiliser son plumage. Ces plumes sont particulièrement hydrofuges et assurent une parfaite flottabilité aux mouches. Leur souplesse donnera une impression de vie à vos artificielles. 
On les utilisera pour fabriquer les collerettes et touffes de sèches.

cul de canard

Cul de canard "Puff" (CDC)

Ces plumes font également partie du croupion, mais elles sont présentées en petites touffes compactes. Elles sont trempées dans la graisse de canard afin d'assurer une flottabilité maximum. 
On les utilisera pour fabriquer les houppettes de nymphes émergentes, ce qui permet de garder l'artificielle en suspension alors que le corps est immergé.

Voir CDC ou Cul de Canard

marabout

Plume de marabout

Ce sont des plumes d'autruches ou de dinde aux fibres longues, très souples et très mobiles dans l'eau. 
On les utilisera pour fabriquer la queue, le dos ou la gorge de nombreux streamers.

oeil de paon (peacock)  

d'après un document du Club Mouche APNLE, améliorations et photographies J-C Poiret

 

En savoir plus sur le montage des mouches

plumes mouches plume noyees fibres ailes seches paon corps utilisera nymphes fabriquer queue canard partie queues mouche condor nombreuses montage hackles