Mouches pour réservoir

flienPêche  flienMouche  flienTechniques   *

Les mouches pour la pêche en réservoir

Pour faire face au différentes conditions de pêche (gobages, absence de gobages, froid, vent, pluie, neige, grand soleil, ...) il faut avoir toutes sortes de mouches : flottantes (sèches), émergentes, légèrement plombées, très plombées ... 

Articles en relation

La pêche à la mouche en réservoir   Lexique montage des mouches   La pêche à la mouche

Mouches sèches

Les mouches sèches imitent soit des insectes aquatiques adultes (imago) soit des insectes terrestres.

Les insectes terrestres tombés à l'eau, surtout lorsqu'il y a du vent, constituent une bonne partie de l'alimentation des truites (mouches, sauterelles, scarabées, coléoptères, ...).

Les indispensables : fourmis, mouches domestiques, scarabées, sauterelles, ...

Par exemple à La Landie, lorsqu'il y a des barbottes (petits hannetons) les truites ne "pensent" qu'à ça.

Parfois les truites chipotent, il faut leur proposer de petites mouches, mais par moment un imitation de tipule (daddy long leg) peut déclencher la touche.

Goddard  : sedge en poils de cervidé

Muddler : alevin en poils de cervidé, utilisé en surface pour attirer les très grosses truites.

Mouches émergentes

Klinkhammer, Shuttlecok (H12 ou 14)
Chiro émergent : hameçon 12 ou 14
Suspender : maintenu en surface par une bille de polystyrène maintenu dans un morceau de bas ou par un morceau de mousse.

Chironomes dit "chiro", buzzers, midges, ...

Quelques mouches indispensables :
Shipman : hameçon 14, couleurs noir, bordeau, olive, ... branchies en Z-lon ou en CDC
Footballer : hameçon 12 ou 14
Chiro : hameçon 14 à 20, couleurs noir, orange, ...

Nymphes

Ma nymphe de base est la Montana. Elle peut être animée lentement pour imiter une larve de libellule ou d'autres insectes aquatiques ou très rapidement pour imiter un alevin. Il arrive même que les truites prennent la Montana dès le contact avec la surface.
Hameçon : 10 ou 12

Autres nymphes : Pheasant Tail (mouche en plumes de faisan).

Prévoir une gamme de nymphes plombées et non plombées. Pour pêcher avec 2 mouches, celle en bout de ligne doit être légèrement plus lourde sinon c'est l'emmêlage assuré.

Nymphes casquées avec pattes (tipule noyée)

Streamers

Imitation de tétard (tadpole), de libellule (dragon fly), de demoiselle (damsel), de sangsue (leech), poisson fourrage (alevin), ...

Les streamers doivent être lestés plus ou moins. Si la soie est plongeante, ils peuvent ne pas être lestés.

Le lestage peut se faire avec des chaînes de lavabo (baid chain), des yeux en métal plein, des billes en laiton ou en tungstène, ...

Les matériaux à privilégier : le marabout et les lanières en poil de lapin (rabbit strip) et les matériaux synthétiques brillants.

Couleurs : noir , blanc, olive, orange, marron, jaune, ... Des streamers entièrement dorés (matériaux synthétiques brillants) peuvent être redoutables les jours ensoleillés. Le noir est une valeur sûre ! (dixit Bernard). Une tête orange peut être incitative.

Damsel (demoiselle) : hameçon 10 ou 12 long, couleurs noir, olive, ...

Le Muddler Minnow, sur une soie plongeante, ramené lentement peut décider une belle truite à mordre.

Le Wolly Bugger est une valeur sure en noir, blanc, couleur pêche, ...

Le Booby (mouche flottante montée sur soie plongeante) peut être interdit sur certains réservoirs. Pour éviter que les truites ne l'avalent trop profond il faut placer un fil de Nylon de fort diamètre au travers de la mousse qui représente les yeux, laisser dépasser un cm de chaque côté.

Autres streamers : Matuka, ...

Crédit photo

Quelques mouches pour réservoir de Tonton Bernard, en fait un 10.000ème de sa collection.

Pour en savoir plus sur la pêche en réservoir