Pêche au flotteur

flien Pêche flien Techniques

Les flotteurs

Pêche traditionnelle à la canne au flotteur

Cette technique est parfois appelée "pêche au bouchon" par les anciens et les badauds !

Pour débuter, mieux vaut commencer par une canne télescopique de 5 à 8 mètres. Les cannes en fibre de verre sont abordables, mais plus lourdes que les cannes en carbone.

Lorsque vous aurez appris la technique, vous pourrez ensuite aborder la pêche dite à déboîter que l'on pratique couramment avec des cannes à emmanchement de 8 à 13 mètres, la limite en concours est de 14,50 mètres ! Ces cannes comportent une pointe télescopique appelée kit, et plusieurs segments emboîtables.

Quelque soit la dimension de la canne, la ligne doit être la plus courte possible de façon à réduire la bannière, portion de la ligne comprise entre le scion et le flotteur. Avec une canne à emmanchement, on choisit le kit correspondant à la longueur de la ligne et au type de pêche (scion plus ou moins souple, élastique intérieur, ...).

Pour la pêche en étangs, en canaux en présence de poissons puissants comme la carpe, le carassin, la tanche il vaut mieux utiliser un élastique intérieur, voir pêche à la roubaisienne .

Pour la pêche de vitesse, principalement de l'ablette, on pratique avec des cannes très courtes, 1 à 3 mètres.

La pêche au coup est une technique très productive à condition de pêcher le plus fin possible. Le Nylon utilisé est compris entre 6 et 12 centièmes, pour débuter commencer par du 10 centième. Si les poissons sont mordeurs ont peut monter jusqu'à 16, surtout en présence de brèmes, de carassins et de carpeaux. Lorsque les poissons sont "chipoteurs", il faudra parfois monter un bas de ligne en 6 centième voir moins !

L'épuisette est donc de rigueur pour éviter la casse du bas de ligne, surtout dans les derniers mètres. Quelque soit la taille du poisson, il vaut mieux l'épuiser. Vous l'aurez plus facilement en main et la résistance du fil ne sera pas sollicitée.

Le flotteur utilisé sera fonction du type de pêche (rivière, canal, étang), du vent et du courant. Choisir un flotteur bien visible. Pour la pêche en plan d'eau et canal les flotteurs doivent être sensibles 0,5 g à 1g. En rivière les flotteurs doivent soutenir une masse de plomb plus importante, de 1 à 2 g, voire plus si l'on pratique dans des fleuves ou des rivières rapides.

Pour faire face aux changements de luminosité il faut avoir des flotteurs avec des antennes de différentes couleurs (noir, jaune, orange, ...). Certains modèles de flotteurs ont une antenne interchangeable ou réversible.

Pêche de la carpe au flotteur

De plus en plus d'adeptes pratiquent cette technique en étang ou en carpodrome (étang à carpes) avec du matériel bien évidemment adapté sinon gare à la casse ! Voir pêche en carpodrome