Pêche du chevaine

flienPêche  flienTechniques  

La pêche du chevaine (chevesne)

Le chevaine est omnivore, on peut donc le pêcher aussi bien avec des esches animales (asticot, vers de terre, insectes) qu'avec des esches végétales (graines, fruits, pain).

Le chevaine est un poisson très bagarreur, il faut bien le maîtriser au début, ensuite il se fatigue assez vite, sauf si vous avez à faire à un beau spécimen. Si l'endroit n'est pas trop encombré il devrait venir facilement à l'épuisette. Les très gros spécimens sont très méfiants et peuvent donner de bonnes émotions.

Le chevaine est un poisson très "opportuniste", toujours en maraude. C'est souvent le premier poisson pris en pêchant au coup quand ce n'est pas une perche.

On le prendra donc :

  • au coup en pêchant l'ablette ou le gardon
  • à la petite bête en pêchant la perche
  • à rôder avec des insectes (sauterelles, mouches, ...)
  • à la mouche ou au leurre comme pour la truite
  • au vif en pêchant la perche ou le brochet
  • à la bouillette en pêchant la carpe, certains chevaines avalent des bouillettes de 30 mm !
  • au sang l'hiver (technique très peu employée mais très efficace)
  • aux fruits l'été en particuliers avec des mûres, des cerises, des grains de raisins
  • en été à la mouche (palmer, sedge, streamer, ...)

Pêche à rôder aux insectes

A la ligne flottante (stick) ou en surface à la volante (sans flotteur) avec un insecte (sauterelle, mouche).

Pêche à l'anglaise ...

Le chevaine peut être recherché avec toutes les techniques anglaise : waggler , quiver-tip , avon et stick . Les chevaines répondent bien à un agrainage régulier d'asticots, de casters, ...

Pêche aux leurres

La pêche du chevaine aux leurres se pratique soit au lancer léger soit à l' ultra-léger avec des petits poisson-nageurs.

Pêche du chevaine à la mouche

Le chevaine se pêche au fouet (mouche sèche) avec le même matériel que pour la truite.

Il faut le pêcher à vue, lancer la mouche quelques centimètres derrière sa tête pour l'obliger à se retourner. Il n'a ainsi pas le temps d'ausculter la mouche comme il le fait avec ses proies. La mouche peut être assez grosse et doit être fournie (grosse fourmi, sedge, ...). Une mouche CDC (cul de canard) convient bien pour se type de pêche. Couleurs : gris, blanc, roux. Pêcher sur les gobages tôt le matin ou en fin de journée.

La pêche du chevaine est possible à la mouche noyée dans les courants.

Expérience personnelle

J'ai pris des chevaines au coup, à rôder avec des sauterelles et à la mouche.

J'aime bien prendre des chevaines en faisant dériver une sauterelle, ou des asticots. J'utilise comme flotteur soit un rigoleto, soit un Buldo. 

En 2008, en Mongolie, en une matinée j'ai pris une quarantaine de chevaines à la mouche sèche, comme je recherchai initialement la truite je pêchai avec une soie de 8. Du coup je ratai la moitié des ferrages et parfois le chevaine partait dans les airs ! Une soie de 5/6 aurait été préférable. La mouche était à peine sur l'eau qu'il y avait un poisson dessus.

J'ai pris tous les poissons avec la même mouche que celle avec laquelle j'ai pris des rotengles en France. C'est une imitation de fourmi rousse assez fournie. 

Pour en savoir plus sur la pêche du chevaine ...

Base de connaissances :  chevaine,  chevesne,  pêche au coup,  pêche à la mouche

peche mouche chevaine chevaines pechant poisson insectes pecher perche roder truite seche stick sedge fourmi sauterelles flotteur fournie grosse soie esches