La Boîte à pêches du Web Toutes techniques de pêche en eau douce et en mer
carpe, coup, carnassiers, truite, mouche, pêche en mer

Articles récents
Recherche dans la base de connaissances

Nombre de réponses = 4 pour recherche : escargot

Page 1

Aquarium récifal - les détritivores

(2019) - search - aquariophilie - poissons - 2019-03-08
Aquarium récifal - les détritivores Les détritivores sont tous les animaux qui participent au nettoyage de l''aquarium. Certains se nourrissent des algues qui poussent sur les pierres ou les vitres, d''autres mangent les restes de nourriture non consommés par les poissons. Dans un aquarium récifal il faut s''assurer que les détritivores introduits n''ont pas d''effet négatif sur les coraux. Voici quelques détritivores présents dans mon aquarium. Ils sont tous inoffensifs. Escargot : Astr
Lire l'article Aquarium récifal - les détritivores

Mots clé : detritivores aquarium escargot sable recifal coquille pierres poissons nourriture ophiures coraux vitre vitres changer pendant retrouve seconde fraction minutes hesite bouscule clibanarius bleues pattes hermite tricolor mien fixer dois nouvelle  

La vandoise - leuciscus leuciscus

(2019) - search - poissons - 2019-03-05
La peche.php?motcle=vandoise' class='lien_accueil'>vandoise - Famille des Cyprinidés photo protégée par Copyright autorisation : Zienert, S. Leuciscus leuciscus Linnaeus, 1758 - Cyprinidés synonymes : Leuciscus rostratus, Squalius rostratus Autres appellations et noms locaux aubour, dard, courcie, gandoise, gantoise, lantoise, vantoise, assée, corsaille, courcille, nez pointu, chiffe, seuffe, suiffe, suisse, siège, cabotin, aton, dresson, garbot, meunier argenté, gravelet, poissonnet, régnon, ronzon, furn, schwal, ... Vandoise siè
Lire l'article La vandoise - leuciscus leuciscus

Mots clé : vandoise peche leuciscus rostratus principalement mouche poisson siege assee fond gardon distingue chevaine cyprinides nourrissent oeufs distribution ablette irlande partir riviere noms surface animaux petits habitat insectes eaux vegetaux escargots  

Pétition contre la pêche du bar à la senne

(2015) - - communiqué de presse - pêche en mer - 2015-08-24
Pétition : « Stop aux massacres des bars par les senneurs ! »

A l’attention de tous les magazines de pêche récréative en France,

Bonjour,

Une pétition en ligne intitulée « stop aux massacres des bars par les senneurs » vise spécifiquement UNE technique de pêche pratiquée par seulement DEUX bateaux de la petite pêche artisanale de la côte aquitaine. Nous atteignons déjà 800 signatures en un peu plus de 15 jours en plein mois d’août.

Nous, pêcheurs récréatifs reprochons à ces deux bateaux qui pratiquent une pêche très spécifique dans les baïnes aquitaines de nous empêcher physiquement de pêcher et, en cette période d’effondrement du bar de capter de manière systématique et dès la première marée le moindre banc de bars qui accosterait, réduisant à néant nos espoirs et donc notre activité favorite.

Cette pétition est consultable sur le lien suivant : signer la pétition
Surpris par cette initiative innovante et inquiétés par sa vitesse de propagation, les armateurs visés se sont défendus par une lettre ouverte du CNPMEM reprise dans un article du journal Le Sud-Ouest du 10 août 2015 :

De la friture autour de la pêche du bar - SudOuest.fr
www.sudouest.fr/2015/08/10/de-la-friture-autour-de-la-peche-du-bar-2092311-3327.php

Ces bateaux déposent une extrémité du filet sur le patin de sable de la baïne, puis à très grande vitesse pour surprendre le poisson et le piéger, ils dessinent une spirale d’escargot, foncent vers le rivage, longent le ressac à quelques mètres ( !) et viennent « encercler » le poisson en fermant l’ellipsoïde de plusieurs centaines de mètres de long. Une fois l’encerclement réalisé, ils font le plus possible de bruit pour effaroucher le poisson qui n’a d’autre issue que d’aller se suicider dans le trémail qui barre toute la hauteur de la faible colonne d’eau (quelques mètres). Le résultat est dramatiquement efficace et le résultat garanti : vous pêchez dorénavant dans une bassine, poissons pris ou effrayés.
Si vous n’avez pas vu le bateau, c’est qu’il est déjà passé, ou bien qu’il ne va pas tarder à fondre sur vous qui êtes à votre insu son indicateur, « sa mouette »: la manœuvre est si proche de la grève et surtout si rapide et déconcertante qu’un pêcheur non averti qui ne récupère pas sa ligne d’emblée aura toutes les chances de se faire arracher son leurre par l’engin.

Avec l’effondrement des populations de nos belles louvines, cette pression de pêche devient insupportable et anachronique.
Avec l’augmentation de la fréquentation de nos rivages à la belle saison, cette méthode de pêche devient inacceptable pour l’intérêt général.

Avec un rapport économique net plus de 5 fois supérieur au profit du bar pêché à la canne par rapport à celui pêché aux engins, cette façon de procéder est une ineptie économique.

Nous devons tous nous fédérer pour exprimer notre volonté de sanctuariser nos baïnes aquitaines et les débarrasser définitivement de tous les engins, professionnels ou amateurs et en particulier de cette technique de pêche qui nous asphyxie littéralement et écœure tous les pratiquants qui disparaissent au fil des saisons.

Le moratoire sur l’anchois avait eu un résultat éloquent et son retour au début des années 2010 avait été salué par trois belles saisons où l’on a revu une fréquentation de nos plages depuis longtemps oubliée, surtout grâce à la pêche au leurre. Mais c’était sans compter sur le holdup up des frayères qui hiver après hiver détruit les gros géniteurs et sape la pyramide des âges des bars européens avec le concours de la sur pêche à grande échelle. Les anchois peuvent se balader sans craindre d’être inquiétés : leurs prédateurs sont décimés. Les ligneurs professionnels depuis longtemps conscients de la situation viennent de lancer un nouveau cri d’alarme inquiétant qui annonce l’effondrement brutal de la ressource à brève échéance :

voir le communiqué de presse

Cette pétition vient de recevoir le soutien de l’Association Européenne des Fabricants et grossistes en Matériel de Pêche (EFTTA) ainsi que celui de la Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers et Sportifs de France (FNPPSF). Elle est sur le site de « La Pêche et les poissons » et vient d’être publiée dans la Gazette Officielle de la Pêche et de l’Eau.

Il est temps que TOUS les professionnels de la pêche récréative se mobilisent pour soutenir cette initiative régionale et défendre à la fois nos bars et l’activité pêche récréative qui la fait vivre. Faisons confiance à la Commission pêche de la CEE qui doit logiquement étendre dans le temps et dans l’espace les mesures d’interdiction de pêche sur les frayères en hiver. Ces mesures seront suivies d’effets dans quelques années : d’ici là, de notre côté, préparons nos baïnes pour qu’elles puissent à nouveau accueillir ces merveilleuses barres argentées.

La presse spécialisée de la pêche récréative en France doit prendre part activement à la défense de l’activité qui la fait vivre.

Prenez vos responsabilités, choisissez votre camp, sortez de l’ombre, soyez solidaires pour une autre pêche et soutenez massivement cette pétition en la signant mais aussi et surtout en la relayant à tous vos clients, tous vos contacts, en utilisant tous les réseaux sociaux, le flash code transmis en pièce jointe, mais aussi l’affiche de la pétition qui devrait avoir sa place derrière toutes les vitrines. Proposez à vos clients de signer en direct dans vos locaux!

Nous devons montrer nos muscles, c’est le moment de faire la démonstration du poids économique que nous représentons, malgré la désertification de nos eaux qui a sérieusement décimé nos rangs.

Un mail officiel d’adhésion à la pétition me permettrait en outre d’ajouter le nom de votre magazine à la liste officielle de nos soutiens qui sera régulièrement mise à jour et publiée en bas de la pétition.

Je reste à la disposition de n’importe quel directeur de publication pour envisager toute variante de soutien.

Les bars et nos enfants vous remercient pour votre engagement.

Philippe GARCIA 23/08/15

L'Oreille de lièvre casquée - Une mouche universelle !

(2009) - technique mouche - pêche à la mouche - 2009-12-07
Pour en savoir plus lire l'article paru dans Pêche mouche - octobre 2009 n°75

Source : Pêche mouche - Revue de presse
Nous avons tous des mouches fétiches avec qui nous avons vécu des prises mémorables et qui ont engrangé un capital confiance inébranlble. Pour moi, c'est la bonne vieille oreille de lièvre casquée, un passe-partout que je décline à l'infini. Du gammare à la pupe de sedge en passant par certains escargots aquatiques et autres trichoptères à fourreau, il y a toujours quelque chose sous la surface qui lui ressemble ... (Hervé Hamon)

Lire les articles en relation avec : peche > mouche > peche a la mouche

Mots clé : mouche 

Page 1

mouche leuciscus vandoise aquarium noms riviere partir habitat petits irlande surface animaux oeufs chevaine distingue gardon cyprinides nourrissent