La Boîte à pêches du Web Toutes techniques de pêche en eau douce et en mer
carpe, coup, carnassiers, truite, mouche, pêche en mer

Articles récents
Recherche dans la base de connaissances

Nombre de réponses = 6 pour recherche : motorguide

Page 1

Moteur électrique Xi5 SNR GPS de Motorguide - nouveauté 2014

(2014) - - moteur électrique - pêche des carnassiers - 2014-08-03
Après plusieurs années de recherche, Motorguide présente sa nouvelle génération de moteurs électriques avec la gamme Xi5 à commande électrique sans fil et système de pilotage GPS PinPoint ... (Loïc Corroyer)

Lire les articles en relation avec : peche > carnassiers > materiel > peche materiel carnassiers


Motorguide
Mots clé : carnassiers  

Moteurs électriques R3 Séries de Motorguide - nouveauté 2011

(2011) - moteur électrique - pêche des carnassiers - 2011-07-01
Pour en savoir plus lire l'article paru dans La pêche et les poissons - juillet 2011 n°794

Source : La pêche et les poissons - Revue de presse
4 modèles de 30 à 55 livres de puissance ...

Lire les articles en relation avec : peche > carnassiers


Motorguide
Mots clé : moteur électrique nautisme 

Moteur électrique Varimax de Motorguide

(2010) - - moteur - pêche des carnassiers - 2011-04-02
5 modèles de 40 lbs à 55lbs.

Lire les articles en relation avec : peche > carnassiers


Motorguide
Mots clé : carnassiers moteur électrique 

Moteurs électriques Motorguide

(2010) - - moteur électrique - nautisme - 2010-12-03
La gamme de moteurs électriques Motorguide convient pour les bateaux de 1000 kg à 1800 kg.
Il existe une version du Varivax spécial mer.
Ces moteurs électriques peuvent propulser une barque ou être utilisés en complément d'un moteur thermique en particulier en action de pêche.
Différents accessoires sont disponibles en particulier hélices, coupes circuit, poignées d'extension ...

Motorguide
Mots clé : moteur électrique 

AFCPL - OPEN D1/D2 Humminbird Rod&Pod de Tournon - 25 & 26 septembre 2010

(2010) - - compétition carnassiers - pêche des carnassiers - 2010-10-27
résultats
Sylvain Legendre/Gaël Even, loin devant

Après le véritable succès remporté lors de son premier open en 2009, la Fédération de Pêche de l’Ardèche accueillait ce week-end l’un des gros événements pêche de l’année à Tournon, au bord du Rhône. Un open bateau D1 et D2 regroupant 40 équipages, un open Street Fishing et une multitude d’animations ont rythmé la cité Ardéchoise tout au long du week-end.

Des poissons en activité
Gonflé par les orages de la veille, samedi matin à 10h lors du départ, le Rhône a pris quelques centimètres. C’est de bon augure ! Les premiers équipages à partir prennent directement position sous les piles de pont. Moins d’une heure après les premiers poissons, sandres et perches sont mesurés. En fin de matinée, le Rhône perd une vingtaine de centimètres. Commence alors une période d’activité intense. Un peu partout sur le parcours les prises s’enchaînent. Des perches et des sandres, pour la plupart, mais bien souvent en dessous de la maille. Au final de cette première manche, 109 poissons sont comptabilisés dont un joli brochet de 98cm capturé sur un équipement léger par l’équipe Legros/Pautet (Ecogear Pescanautic Lowrance). En D1, Marragou et Delebarre (Daïwa Cormoran Bass Boat Europe Rodez) prennent l’avantage avec 3775 points. En D2, c’est Jimmy Maistrello (Berkley Navicom Rod&Pod) qui s’impose avec 2135 points.

Des approximations sanctionnées
Le dimanche matin à 8h, le niveau du Rhône a encore repris 30 cm. Les conditions sont bonnes d’autant que le vent du nord ne souffle plus. Pourtant peu de captures sont enregistrées dans les premières heures. Mais cela ne va pas durer ! Dès le milieu de la matinée, l’activité des poissons reprend. Le vent redouble également ce qui ne facilite pas la pêche. D’autant plus que lors de cette seconde manche ce sont les extrémités du parcours les plus exposées au vent, qui sont les plus productives. Dans ces conditions difficiles, les approximations furent directement sanctionnées. Ainsi de nombreux équipages se sont rapidement retrouvés à cours d’énergie sans moteur électrique ni sondeur pour gérer leurs dérives. Malgré un départ en demi-ton, la plupart des équipes ont tout de même réussi à comptabiliser des poissons. Sur les 40 équipages engagés seuls 2 en effet terminent bredouilles. Au terme de cette étape, 207 poissons dont 89 perches et 67 sandres ont été comptabilisés.

Un Street Fishing ardu
Dimanche, afin que la fête soit complète, la Fédération de Pêche avait pris l’initiative d’organiser un Street Fishing. 13 participants, pour la plupart issus de l’école de pêche mise en place suite à l’open 2009, se sont affrontés sur plus de 3 kilomètres de parcours entre le pont de Tain et l’embouchure du Doux. En raison de vent soutenu, il a été bien difficile au Streeter de pêcher correctement les cassures où se fixaient les poissons actifs. De nombreuses captures ont tout de même été réalisées sur les banquettes herbeuses, mais malheureusement pas maillées. Seul Piéro Lericq a tiré son épingle du jeu avec un chevesne de 33 cm, qui lui a assuré la victoire.

La pêche pour tous les goûts !
Tout au long du week-end, la Fédération de Pêche de l’Ardèche avait mis en place de nombreuses animations sur les quais Farconnets. Les jeunes pouvaient s’initier au casting Kids, affronter le combat d’un poisson au travers d’un simulateur pêche, découvrir les joies de la pêche en float tube ou bien encore profiter de précieux conseils sur les technique de nage des leurres. Pour les personnes avides de sensations fortes, les organisateurs avaient prévus des ballades gratuites en bateau. C’est ainsi, que plus de 200 personnes, ont pu découvrir les joies de la plaisance et apprécier de plus près le talent des compétiteurs. Pour ceux qui n’avaient pas le pied marin, les organisateurs avaient installé un aquarium géant agrémenté de précieux carnassiers tels que perche, sandre et silure. Des expositions sur les poissons et sur la vie du fleuve ont permis à de nombreux spectateurs de prendre conscience de cette richesse exceptionnelle. La présence de l’Office du Tourisme de Tournon sur les stands a mis en avant les multiples atouts de ce département qui allient diversité et authenticité.

Dotation exceptionnelle de plus de 5000 €
Pour la remise des prix la Fédération de Pêche de l’Ardèche et les partenaires de l’étape Humminbird et Rod&Pod avaient vu les choses en grand. En effet, plus de 5000€ de lots ont été distribués aux participants : des échosondeurs Humminbird, un moteur électrique Minn Kota, des bons d’achat Navicom de 100€ par équipage D2, plus de 1000 € d’épuisettes Anti-A, têtes plombées Owner et leurres souples offerts par Pafex, encore 1000 € de matériels divers offerts par la Fédération d’Ardèche et les détaillants locaux ainsi qu’une sélection de Grands Côtes du Rhône pour les lauréats et des vins de Tournon pour chacun. Les élus ont répondu présents à l’appel de la Fédération d’Ardèche pour la remise des prix : Mauricette CROUZET – Sénatrice remplaçante, Olivier DUSSOPT – Député de l’Ardèche - Maire d’Annonay, Maurice QUINKAL – Conseiller Général – Maire de Vion, Frédéric SAUSSET – Maire de Tournon, Sylvie ESCOFIER – Conseillère Municipale déléguée de Tain l’Hermitage, chargée des sports et loisirs sportifs, Alain JOLIVET – Adjoint au Sport de St Jean de Muzols, Marc DOAT – Vice Président de la Fédération de Pêche de l’Ardèche, Pascal ALBAGNAC – Directeur Régional de Valence– Compagnie Nationale du Rhône. Tous ont été étonnés par la quantité de prises réalisées durant le week-end et agréablement surpris par l’enthousiasme des compétiteurs à pêcher sur le Rhône. Ils n’ont d’ailleurs pas oublié de féliciter le travail exemplaire que mène la Fédération de Pêche de l’Ardèche pour réhabiliter d’image du fleuve, au centre du scandale des PCB.

Classements D1 Open de Tournon :
- 1er : Legendre et Even (Pure Fishing Humminbird Minn Kota) : 6672 points
- 2ème : Ampaud et Charrais (Rod&Pod, Pecheur.com Lowrance Motorguide) : 4709 points
- 3ème : Hayashi et Steff (Lucky Craft Navicom Daïwa) : 4386 points

- 1er Brochet : Legros et Pautet (Ecogear Pescanautic Lowrance) : 980 points
- 1er Sandre : Legendre et Even (Pure Fishing Humminbird Minn Kota) : 2531 points
- 1er perche : Legendre et Even (Pure Fishing Humminbird Minn Kota) : 3436 points

Classement Général provisoire D1 après Tournon
1.- Legendre et Even (Pure Fishing Humminbird Minn Kota) : 16.439 points
2.- Ampaud et Charrais (Rod&Pod, Pecheur.com Lowrance Motorguide) / 15.548 points
3.- Pavelic/Barnouin (AMS Powerline Bass Boat Rodez) : 10.601 points

Classements D2 Open de Tournon :
- 1er : Rigollet et Maistrello (Berkley Navicom Rod&Pod) : 3504 points
- 2ème : Mourier et Gauthier : 2711 points
- 3ème : Ricard et Marseille : 2071 points

- 1er Brochet : Rigollet et Maistrello (Berkley Navicom Rod&Pod) : 755 points
- 1er Sandre : Ricard et Marseille : 2171 points
- 1er perche : Rigollet et Maistrello (Berkley Navicom Rod&Pod) : 2749 points
- 1er silure : François et Josserand (Pure Fishing Humminbird Minn Kota) : 3305 points

Classement Général provisoire D2 après Tournon
1.-Guidolin/Poincot (Rod&Pod Navicom): 38.321,20 points
2.- Rambaud/Lechallier : 36.985,80 points
3.- Mourier/Gauthier : 36.950,80 points

Un grand merci à l’ensemble des bénévoles de l’AAPPMA de Tournon, d’Annonay, de Lamastre et de Joyeuse pour leurs dévouements, à Charles et Pascal de chez ROD & POD pour leur présence sur cette open, à NAVICOM pour sa dotation, à la commune de Tournon pour son accueil. A à la Fédération Nationale de la Pêche en France, au Conseil Général de l’Ardèche, à la Compagnie Nationale du Rhône pour leurs participations financières. A la VNF pour leur collaboration, au Comité des Fêtes de Tournon et à la commune de Tain l’Hermitage pour le prêt de matériel, à Eric LANOS pour ses clichés, à l’office du tourisme de Tournon ainsi qu’à l’Agence de Développement Touristique de l’Ardèche, à la FDAAPPMA de l’Allier, au sapeurs pompiers, aux guides de pêche ardéchois, à la maison du fleuve Rhône, à l’association « La Rhodanienne » pour les ballades en bateau. A Manu VIALLE des « Mouche DECHARETTE », à Henri BENECH de chez PAFEX, à l’Homme des bois, Denis GUICHARD, PACIFIC PECHE pour leur dotation. A l’URFPRA, à la caisse d’épargne, aux brioches Pasquier, à Daniel Mercieux, Phil, Jérôme et leurs conjointes, à Manu, aux jeunes de l’école de pêche ainsi qu’à tous ceux qui auraient été oubliés.

Interview de Sylvain Legendre et Gaël Even (Pure Fishing Humminbird) – vainqueur D1
9 perches : 363,305,286,272,275,270,255,253,252
8 sandres : 445,409,405,402,530,426,415,404
1 brochet : 705
AFCPL : Cet open était annoncé difficile. Comment l’avez-vous abordé ?
SL : Confiants. Les pré-fishing que j’avais faits ont été concluants. Contrairement à beaucoup en effet, nous ne nous en faisions pas.

AFCPL : Vous pouvez nous en dire plus sur votre pêche du week-end ?
SL et GE : Samedi nous partions dans les premières vagues, nous avons donc commencé par les piles de pont. Quelques perches au Power Vertical Jig, mais rien de maillé. C’est là que nous avons observé de l’activité dans les herbiers. Nous nous sommes rapprochés et avons capturé 3 perches maillées. Puis nous sommes remontés sur le haut du secteur en commençant par la rive droite. Sans poisson maillé, nous sommes partis sur l’autre rive. Et là ça a été festival avec des Ripple Shad 11 cm Sparkle white et des turbo shad. Une quarantaine de poissons en tout dont un quota de sandre et une perche. Comme, il nous restait du temps, on fait peigner les bordures en power fishing. Gael rentre une belle perche au TN 60. Dimanche, nous avons repris sur la zone à sandre de la veille. Toujours au petit shad nous capturons peut-être 30 sandres pour 4 maillés. Au drop shad avec un minnow gulp alive, Gaël enfonce le clou avec un sandre de 53 cm bien supérieur à la moyenne des prises. Nous sommes alors descendus sur un secteur repéré en aval pour les perches, en bordure d’herbiers entre 2 et 4 mètres. Je pêchais au Ripple Shad 7 cm et Gaël au cranck. Le quota de perches a été atteint avec un prime un brochet de 70 cm.

AFCPL : Avec plus de 6000 points, vous terminez loin devant tout le monde. Qu’est ce qui a fait la différence ?
GE : Contrairement au schéma habituel en fleuve, il fallait pêcher à descendre en linéaire plutôt léger (7 à 10 gr). Avec le courant et le vent ce n’était pas facile de contrôler la présentation. Dans ces conditions difficiles la télécommande I-Pilot a été un vrai plus et nous a permis de conduire correctement le bateau tout en restant vraiment concentrés sur notre pêche. Ensuite ça a été un vrai régal : moitié aux leurres durs, moitié aux souples comme on aime. Un super week-end de pêche avec une première place au provisoire à la clé.


Ampaud / Charrais, (Rod&Pod, Pecheur.com Lowrance Motorguide)
6 perches : 328,324,277,254,257,253
5 sandres : 504,571,501,405,403
1 brochet : 632
Avant dernière compétition pour la D1, nous avions une obligation : garder notre première place au général. De sérieux concurrents étaient présents pour nous la ravir, mais nous avions nos chances de performer sur le Rhône. Ne connaissant pas la zone, nous avions pris le temps de l’étudier, si notre recherche était bonne, ça se gagnerait sur le sandre et la perche. Parfait pour nous car nous étions à la première place pour ces deux espèces. La première journée se termine avec un résultat assez mitigé. 6 poissons maillés, mais pas un seul quota.
Dès le départ du 2ème jour, c’est un poisson de plus de 57cm qui s’échoue dans l’épuisette. Cinq minutes plus tard, on a quatre sandres dans le vivier. Le reste de la journée, on ne pêchera plus que rapidement. Quelques beaux chevesnes de plus de 3kg et deux perches maillées plus tard on termine notre journée avec encore 6 poissons au vivier.
Le sourire radieux de Gaël nous annonce qu’ils ont eu une journée fantastique. 10 poissons maillés à rajouter au 8 de la veille. On peut dire qu’ils ont plié la compétition !


Interview de Jimmy Maistrello (Berkley Navicom Rod&Pod) – Vainqueur D2

AFCPL : Privé de ton coéquipier, tu gagnes seul cette date. Belle performance. Racontes-nous !
JM : Avec Xavier, nous visons la montée en D1. J’étais super motivé. Je n’avais jamais pêché le secteur mais vendredi nous avons fait un bon repérage avec les teams Pure Fishing. Il y avait du poisson en bordure d’herbier entre 2 et 5 mètres. Je m’y suis donc centré tout le week-end. J’ai pêché au shad en linéaire avec des ripple shad 7 cm et des têtes de 7 gr, au drop shot avec des Gulp Alive 2 pouces et aux petits cranckbaits. Samedi, je totalise un quota de belles perches et un brochet de 75.5cm et dimanche un quota de belles perches. Et pour corser le tout dimanche j’ai pêché la plupart du temps sans moteur électrique ni sondeur juste au thermique !

AFCPL : Que retiendras-tu de cet open ?
JM : Super week-end de peche qui me donne vraiment envie de revenir pêcher le Rhône en loisir. Il y a vraiment plein de poissons ! En plus, nous sommes maintenant 4ème au classement provisoire. La D1 n’est pas loin ! Merci à nos sponsors qui nous permettent de vivre ces moments.

Contact Presse : Isabelle Bordet – 06 12 04 63 19 – ib2b@wanadoo.fr - www.afcpl.eu
Photos libre de droit : Eric Lanos
Lire les articles en relation avec : peche > carnassiers

Département : 07-Ardèche
Mots clé : afcpl street fishing carnassiers 

AFCPL TOUR NATIONAL 2010 OPEN D1 & D2 ILLEX du canton de Penne d’Agenais – 17 et 18 Juillet 2010

(2010) - - compétition carnassiers - pêche des carnassiers - 2010-07-21
résultats
Compte rendu Penne d’Agenais 2010 : Team AMPAUD / CHARRAIS

Alors que nous avions encore dans la tête la pêche de perches et sandres sur Vassivière, nous avions du faire table rase des techniques et nous préparer à affronter les black-bass du Lot, assez connus pour leur habilité à refuser les leurres souples si généreusement présentés par les compétiteurs. Pour ma part, la dernière fois que je m’étais essayé à ce jeux remontait à….Penn 2009…..Plus rien à voir avec mes années fastes où le black -bass était ma quête, mon grâle, ma bataille !!! Compétition oblige, Fred et moi avions dû nous mettre à la pêche à gratter pour nous faire une petite place sur le circuit AFCPL. Cette années, au dire des gens du coin et des compétiteurs qui avaient pu s’entrainer sur le parcours durant le début de saison, la population de black-bass était redevenu intéressante et les poissons de 40 et + devraient refaire parler d’eux durant ce week-end.


Après un repérage le matin même de la compétition, nous avons effectivement vu quelques poissons par-ci par-là et avions donc décidé de démarrer notre pêche par celle du bass. Ca tombait bien, on démarrait la compétition à 12h30 et les poissons devraient être actifs la première heure. On démarre dans la troisième vague : avec un peut de chance notre premier poste ne sera pas pris….c’est le cas, personne vers l’arbre sur lequel nous avions aperçu 5 bass maillés. Je positionne le bateau de biais tout en gardant assez de distance entre nous et le poste. Notre but est de les faire sortir un par un sans faire peur au reste de la troupe. Canne casting en main avec du 40/100, ça devrait le faire. Mon choix s’est porté sur un leurre de surface à hélice des années…90. Premier lancé de plus de 30 mètres, une animation, deux…ils sont là !!!!Fred, poisson, poisson !!! J’ai beau mouliner tout ce que je peux, je n’arrive pas à diriger le poisson comme je veux, je vérifie le frein en deux seconde pour me rendre compte qu’il est pourtant serré à bloc. Le black-bass prend la direction des branches et je ne peux rien faire. Ni une ni deux, j’empoigne la canne par le milieu et tire dessus tant que je peux. Soudain, Fred me dit…t’en as deux…..D’un seul coup je comprends pourquoi ce n’est pas moi le plus fort…ils sont deux contre moi et font à vu de nez 43 à 45 cm chacun. Puis soudain, l’un des poissons fait un saut et prend la direction du bateau, le deuxième, obligé de le suivre se débat temps bien qu’il arrive à se décrocher et Fred fini enfin à épuiseter le deuxième poisson…soulagement et petite déception à la fois. La compétition ne pouvait pas mieux démarrer. 43cm de bass nageait déjà dans le vivier alors que beaucoup des compétiteurs n’avaient pas encore trempés le moindre leurre dans l’eau. Les autres black-bass dans la branche avaient compris qu’ils n’étaient plus bon de s’alimenter et c’étaient déjà retranchés au fin fond du bois attendant des jours meilleurs. Au bout d’une demi-heure, Fred fait son premier bass de l’année en pêchant au cranckbait couleur écrevisse….et de deux. Les poissons sont effectivement là mais moins actifs que nous le pensions. Il nous faudra ensuite une bonne heure pour rajouter un bass de 33cm. Ensuite, Fred se fait démonter par un brochet de plus de 90cm en pêchant au jig. Le poisson a le temps de Faire un rush, puis deux mais finalement couple la ligne de 40/100 en faisant un double saut périlleux vrillé et renversé…Le quatrième et dernier bass sera fait sur une écrevisse en montage texan. Rien de très innovant, mais terriblement efficace. En moins de 2h30 on a fait notre quota de bass, n’étant certainement pas les seuls à l’avoir fait, il faut faire le bon choix, brochet….sandre…sandre brochet…. finalement, on va au sandre. On avait repéré le matin même un ou deux endroit avec notre HDS de chez Lowrance où les sandres devaient certainement se tenir. Premier arrêt, pas grand-chose au sondeur, mais on essaye quand même. On fait bien car un lancer plus tard, je remonte un peut surpris une belle perche de plus de 33cm. Avec Fred, on appelle cela un poisson bonus : on ne le cherchait pas mais ça fait toujours du bien. Encore 3h30 de pêche et toujours pas de sandre. Notre choix se porte alors sur une zone en amont de Penn. La plupart des compétiteurs sont descendus et nous pensons que nous aurons moins de mal à trouver une zone qui n’a pas encore été exploitée. Au Structure scan, des poissons sont actifs, mais pas au fond. Je m’applique à pêcher au petit leurre, lentement, mais rien. Soudain Fred voit une petite chasse au milieu de la rivière. Ni une ni deux, il lance une lame de chez Ecogear et ramène le plus vite possible. La canne plie et une autre perche nous fait le plaisir de visiter notre vivier. On vient de comprendre que des perches sont en chasse. En moins de 15 minutes, on terminera notre quota. Neufs poissons déjà et pas un seul sandre à l’horizon. De retour à la mise à l’eau le soir, on apprend que plusieurs équipes (et pas des moindres) ont fait quota de brochet !!! Sur la feuille de marque, on est deuxième de la première manche. Plus de poissons mais de moins de points au cm. Si on veut rester sur le podium, il faudra chercher une autre espèce car les chasses de perche, ce n’est pas tous les jours qu’on en trouve !!!

Le soir, les compétiteurs se retrouvent au repas avec musique, dancing (pour ceux qui le désirent) et un feu d’artifice tiré pour l’occasion. Coté organisation, chapeau messieurs !!! Pour nous, débriefing de la journée, préparation de la journée à venir et surtout dodo car on doit se réveiller à 5 heures pour être à l’heure.

Comme prévu, départ dans la brume du matin. Cette fois-ci on cherche avant tout les sandres qui nous font défaut depuis le début de la compétition. L’année précédente s’étant gagnée avec cette espèce, il faudra en trouver sinon on ne sera pas bien classé. Premier lancer, première touche, premier décroché pour Fred. Ca commence bien !!! Puis, ça devient du grand n’importe quoi. En moins de 10 minutes on se retrouve avec le maximum de poisson autorisé dans un vivier. 3 sandres et 2 perches tous pris en pêche rapide alors qu’il y a plus de 8 mètres de fond. Les poissons sont en activité et chasse juste sous la surface. La lame VX40 fait donc son effet : facile à lancer loin et vibrations assurées. On retourne donc voir les commissaires à quai, surpris de nous voir débouler de si bon heure « vous avez oubliés quelque chose ? » nous demande t’on « non, par contre on aurait besoin de la mesure et d’un commissaire pour nos cinq poissons, s’il vous plaît ». La mesure et les photos souvenir dans la boite, on repart avec dans l’esprit de rajouter du bass à notre actif. On a pas mal d’avance sur nos concurrents et un nouveau quota bass n’est pas impossible, même si cette fois-ci ils ont été averti qu’une compétition se déroulait chez eux. De retour sur la partie basse de la rivière on apprend que les poissons ne sont pas au rendez-vous. Les quelques compétiteurs que nous rencontrons ont la mine des mauvais jours. Fred me rappelle alors qu’il a un compte à rendre avec un Brochet de 90 et plus. Je ne vais pas me faire prier. Il a tout prévu : un gros jig de 28 gr, un traileurs à faire pâlir un pêcheur de bass et du fluorocarbone de 70/100. « Tu vas voir ce que tu vas voir » dits-t-ils tout haut « si j’ai de nouveau la tape, il ne m’aura pas cette fois-ci… » Un lancer après je le vois faire un bon, la tape était bien au rendez-vous, je le vois s’arcbouter pour sortir un ferrage de derrière les fagot : mais surprise au lieu de voir la canne plier en deux sous le poids d’un gros brochet comme prévu, la puissance de la canne Kaede XH propulse dans les airs….un sandre de moins de 45cm. Ni une ni deux Fred attrape son fil au vol et dirige le poisson en direction du milieu du bateau. Aussitôt celui-ci se décroche…heureusement au milieu du matériel. Et voilà, le quota sandre et fait….On ne peut pas dire que c’est fait d’une façon très conventionnelle, mais bon on le prend quand même. Il nous reste deux heures pour passer à la vitesse supérieure et pêcher le bass dans le fin fond des branches en espérant débusquer des poissons qui n’auraient pas encore été sollicités. Des bass, on en sort un paquet, mais aucun n’atteint la taille légale de 30cm. Si ceux qui avaient trouvés les brochets ont renouvelés leurs exploits, nos sandres et perches feront pâle figure. Enfin, après un pitching sous une branche, un tape comme on les aime me rappelle à la réalité, le ferrage et puissant et le poisson prend aussi tôt le large. Le fil se tend et commence à monter…c’est un beau bass et il va sauter. Fred, poisson maillé !!!Epuisette, épuisette….un saut puis deux et enfin notre premier bass maillé de la journée se retrouve au fond de l’épuisette. Encore un peut de temps pour espérer faire mieux, mais cette fois-ci ce ne seront plus que des non maillés qui prendront nos écrevisses. Bilan de la journée, trois espèces et 7 poissons. On aura fait de notre mieux. Si quelqu’un nous bas on ne pourra que s’incliner.

De retour au quai, pour rendre la feuille de marque on comprend vite que la pêche était beaucoup moins fructueuse pour les autres compétiteurs, Sylvain et Gaël arrivent : deux poissons (ouf) : Fred et Iraille…un poisson (ça commence à sentir bon). Au final, nous apprendrons qu’on a pris la première place au général avec un total de 16 poissons. On se regarde avec Fred, une tape dans le dos…pour une fois, tout c’est passé comme on l’aurait espéré.

Si cette fois-ci on a eu le nez fin sur certaines techniques à utiliser, cela nous aura permis aussi d’apprendre encore une fois sur le comportement de certaines espèce comme le sandre et la perche en rivière. Alors qu’on les aurait cru au fond dans des fausses, ils étaient plutôt entre deux aux à l’abri des verticaliers et drop-shoter. ….et dire que la prochaine fois ça sera peut-être tout le contraire…C’est pour ça qu’on aime tant la pêche.

Pour finir, Fred se joint à moi pour remercier les organisateurs de la compétition ainsi que tous les bénévoles qui ont fait en sorte que les compétiteurs se sentent comme chez eux durant deux jours. Un grand merci également à Rod & Pod pour la mise à disposition d’un stand prêt pour toute réparation liée à une casse éventuelle de matériel nautique. Merci aussi à Pêcheur.com, Lowrance, Motorguide et Pesca nautic pour leurs soutiens logistiques et matériels durant la saison AFCPL 2010.


Contact Presse : Isabelle Bordet 06 12 04 63 19 ib2b@wanadoo.fr
Lire les articles en relation avec : peche > carnassiers

Département : 47-Lot-et-Garonne
Mots clé : afcpl street fishing carnassiers 

Page 1

moteur motorguide lectrique carnassiers afcpl tition open nouveautã fishing street compã moteurs lectriques national tour juillet