Barbeau

flien Poissons

barbeau copyright
photographie protégée par Copyright JJPhoto
jjphoto

le barbeau : Barbus barbus (Linnaeus, 1758) - Cyprinidés

Pêche du barbeau (barbillon)

Autres appellations  et noms locaux

barbeau fluviatile, barbel, barbet, barbillon, berbelet, barboti, barbu, barbelat, coquillon, écalot, drenek, drogan, truitat, ...

Noms étrangers 

anglais = barbel allemand = Barbe espagnol = ??? italien = barbo

Description 

Corps presque cylindrique, bouche placée sous la tête, lèvres épaisses, 4 barbillons sur la lèvre supérieure (2 petits et 2 plus grands). L'oeil est petit.
Dos gris verdâtre, flancs plus clairs tachés de petits points noirs. Anale très échancrée, pectorales jaunâtres. Ventrales, anale et caudale orangées. Dorsale verdâtre tachetée.

Dimensions 

20 à 60 cm exceptionnellement 1m pour 6kg. Record la Pêche et Poissons = 7,2kg. pour 79 cm.

Le barbeau peut dépasser les 20 livres et le mètre, une grosse épidémie à décimer les gros sujets qui mordaient à la crème de gruyère, le barbeau est le plus combatif des poissons de rivière, quant il pèse plus de 15 livres (JLP).

Habitat 

Fleuves à courant moyen, eaux claires. Le barbeau vit souvent dans les grands fonds, près des piles de pont en aval des barrages.
La "zone à barbeaux" se situe après la "zone à ombres".

Origine 

Indigène.

Distribution 

Répandu dans toute la France, plus fréquent dans le Nord et le Centre. Dans le nord est il est présent par endroit en grand nombre, comme dans le Rhin en Alsace. Dans le midi le barbeau méridional ( Barbus meridionalis ) est mieux représenté.

Les barbeaux pullulent par endroits dans le Rhin selon les endroits et la période de l'année, il est possible de faire de véritables "cartons",  à condition d'employer la bonne technique ! (Arnaud K.)

Comportement 

Il fouille le fond à la recherche de vers, larves, et détritus. Le barbeau se déplace en groupe d'individus de même taille (bien visible sur le fond de la Dordogne).
Le barbeau mord bien à l'asticot, il faut en mettre plusieurs pour le cibler.

Reproduction , reproduction et longévité

Mai à juillet, 5.000 à 10.000 oeufs adhérents sont pondus sur un fond de cailloux. Le barbeau se reproduit vers 4 ou 5 ans pour les mâles et un peu plus pour les femelles.
Le barbeau peut vivre une douzaine d'années.

Expérience personnelle : 

J'ai pris quelques barbeaux au feeder en Dordogne, j'ai pêché plus de 10 ans dans la Seine, je n'en ai jamais pris. Certains "anciens" affirment qu'il pullulait avant guerre, là où je pêche. Ils ont disparu à cause des différentes pollutions.

J'en ai pris plusieurs dans le Lot avec une canne roubaisienne , l'élastique est fort utile lorsqu'on pêche fin le tout venant (gardon, brème, goujon, perche, ...) et que les barbeaux s'invitent sur le coup ! 

Mon père pêchait le barbeau à la crème de gruyère (le célèbre Vache qui Rit). Le coup, en plein milieu de la Marne, était amorcé avec des blocs de mâchefer enduits de fromage fondu. Le montage était très simple, un émerillon pater-noster, un caillou fixé en dérivation sur un Nylon cassant. Plusieurs fois nous avons du décrocher le bateau pour rester en contact avec des barbillons énormes. C'est sur ce coup que j'ai pris mes plus gros barbeaux il y a bien longtemps.

Pêche du barbeau

 Pêche au fromage, au blé, à l'asticot, ... En posée, au quiver-tip (feeder), à  la pelote, ...

Liens vers sites anglais

Rechercher avec fishing barbel.

Pour en savoir plus ... sur le barbeau et les techniques de pêche du barbeau