L'ombre commun

flienPoissons   *

L'ombre commun - Famille des Thymallidés

ombre copyright

photographie protégée par Copyright JJPhoto 
jjphoto
Thymallus thymallus (Linnaeus, 1758) - Thymallidés 

Autres appellations  et noms locaux

 thymalle, ombre commune, ombre de rivière, porte étendard, umbre, ombret, ombrette, aesche, asch, ...

Ne pas confondre ombre et omble (omble chevalier et omble de fontaine).

Noms étrangers

anglais = grayling  allemand = Asche italien = temolo 

Description

Corps allongé, bouche très petite. Première dorsale très grande. Caudale échancrée.

L'ombre commun, notamment le mâle, se reconnaît par sa robe de couleur grise et surtout par sa nageoire dorsale tachetée de marron et rouge, longue et haute, appelée "étendard". Autres marques de reconnaissance : sa bouche est petite et très pointue et son corps est fusiforme. A noter aussi la nageoire adipeuse entre l'étendard et la queue. 
La queue est fourchue. les écailles sont grandes et bien visibles. Les lèvres supérieures sont cornées. L'oeil a une forme de poire 

Dimensions

Taille maxi 50 cm pour un poids de 3kg. 
En France, les prises dépassent rarement le kilo et la taille record est de 1,710 kg (source le Pêcheur de France).

Habitat

Eaux courantes pure ! Zone inférieure des rivières à truite, eaux fraîches et limpides sur fond de graviers. Très sensible à toutes les pollutions.

Origine

Indigène dans quelques cours d'eau et en voie d'introduction dans beaucoup d'autres.

A l'origine, l'ombre commun n'était pas naturellement présent dans les cours d'eau ornais (Orne 61). Il a été introduit pour la première fois dans les années 70 sur le bassin de l'Huisne. A l'issue de cette acclimatation réussie, il est devenu l'espèce emblématique du bassin de l'Huisne.

Distribution

L'ombre est surtout présent dans les cours d'eau de Franche-Comté, d'Alsace, des Vosges, d'Auvergne, de Savoie comme la rivière Ain, le Doubs, la Loue, l'Orbe, l'Arve, le Haut-Rhône, la Haute-Loire, la Dore, l'Allier, l'Isère, le Rhône, ...

Suite à des  introductions dans différentes rivières on peut maintenant le pêcher dans la  Dordogne, la Dourbie, la Gartempe, la Haute-Garonne, la Haute-Seine, l'Huine, la Marne, l'Orne, le vieux Rhin, la Sorgue, le Tarn,  la Vienne.

Son aire de répartition dite "zone à ombres" se situe entre la "zone à truites" et la "zone à barbeaux".

Comportement  et habitat

L'ombre commun vit principalement en banc dans des rivières assez larges, claires et fraîches. Il affectionne les fonds en galets (gravières) et les fortes pentes qui créent du courant. Il se nourrit de larves, d'insectes et de crustacés. Au menu : larves d'éphémères (petite bête), trichoptères (porte-bois), chiro, crevettes d'eau douce, gammares, ... petits poissons (vairon, alevins).

L'ombre se nourrit sur le fond ou en surface où il gobe les insectes.

L'ombre est très sensible aux pollutions.

Reproduction

Selon les régions, la reproduction à lieu de mars à mai. La femelle dépose sur un lit de gravier 3000 à 6000 oeufs lorsque la température de l'eau avoisine les 10°C. La durée d'incubation est de l'ordre de 3 à 4 semaines. Pendant cette période, l'étendard (nageoire dorsale) du mâle prend alors de couleurs vives : bleu et rouge.

Pêche  de l'ombre

Se pêche principalement à la mouche sèche, noyée ou à la nymphe. C'est le poisson gobeur par excellence qui affectionne les montages de mouche en cul de canard (CDC). Moins sportif mais tout aussi gratifiant, l'ombre commun peut être capturé au toc. Pour cette technique, le pêcheur privilégiera une canne de 4 mètres munie d'une ligne eschée d'appâts naturels du type petit ver, porte-bois et sauterelle.

Même matériel que pour la pêche à la truite, soie parallèle (DT), mouches plus petites. Bas de ligne assez long car l'ombre est un poisson méfiant surtout dans les endroits où la pression de pêche est importante.

Pour la pêche en noyée, lancer un train de 3 mouches 3/4 amont et laisser dériver.

Mouches pour l'ombre (classiques) : Red Tag, Green Insect, Blue Bottle, Blue Quill, Autumn Dun 
Il en existe bien d'autres ! Les mouche en cul de canard (CDC) conviennent bien pour l'ombre.

Pour l'ombre arctique, rien de tel qu'une mouche en poils de chevreuil ou une tchernobyl !

Expérience personnelle

Je n'ai pas encore pris d'ombre commun, je n'ai pas encore eu l'occasion de pêcher des rivières où il y en a.

J'ai pêché beaucoup d'ombre arctique en Mongolie , c'est un poisson fantastique ! Il monte sur presque toutes les mouches, parfois c'est tellement facile que l'on se lasse au bout d'une heure. Il faut voir le "ballet" des ombres dans une cascade à l'affût du moindre insecte qui arrive entre les pierres. Ils montent en surface très rapidement, gobent et retournent se poster. C'est un poisson idéal pour le débutant (que j'étais), même si l'on rate le ferrage il y en a toujours un autre prêt à monter sur votre mouche. Ils sont aussi très présents dans les zones rapides dans les vagues à la limite des courants.

Pour en savoir plus ... sur l'ombre et les techniques de pêche de l'ombre