Pêche en Mongolie

flienOù pêcher ?  flienMongolie   *

Pêche en Mongolie en 2008

Jamais deux sans trois ! 20042006 et 2008 trois séjours de pêche dans ce merveilleux pays d'où l'on revient apaisé tant le rythme de vie est différent du notre. 

Cette fois avec mes compères André et Bernard, deux amis rencontrés lors d'un séjour en Alaska, nous sommes partis en famille (femmes et grands enfants) pour un séjour plus touristique car il faut aussi penser à ceux qui ne connaissent pas la magie de la pêche ! La nouvelle formule proposée par Pacvoyages se prête bien aux vacances entre amis ou en famille sous réserve d'être en bonne forme et de savoir patienter car en Mongolie la notion du temps et des distances nous échappe un peu. L'arrivée se trouve toujours derrière la montagne ... oui mais laquelle ? Pas question de connaître la durée d'un trajet, les chauffeurs n'aiment pas faire de fausses promesses ... Mais on finit toujours par arriver et l'accueil se fait toujours dans la bonne humeur.

Ce périple fut une véritable expérience humaine avec plus de contacts avec les mongoles qui sont très attachants. La région visitée est plus fertile et les animaux sont innombrables (chevaux, yaks, chèvres, moutons, aigles, oies, grues, ...).

Mais direz-vous et la pêche ? J'y viens, nous avons pêché moins que lors des précédent voyages mais tout aussi intensément.

Aux abords du premier camp (Borog II) nous n'avons pas rencontré beaucoup de truites, les poissons les plus fréquents étant les chevaines et les brochets. Un matin, je me suis bien amusé avec les centaines de chevaines qui gobaient et sautaient sur ma mouche à peine posée ! J'en ai pris 34 en 2 heures. Le plus difficile c'est le ferrage surtout avec une soie de 8 !

La pêche est bien meilleure à Borog. Il y a plusieurs coins avec une densité de poissons impressionnante. A la cascade, on prend des ombres par dizaines, qui mesurent en moyenne 40cm. Les lenoks sont assez faciles à prendre dans les grandes étendues de blocs de lave.

J'ai utilisé exclusivement ma canne Sage Xi2 890-4 9' #8 et mon moulinet Sage 3580. J'ai pêché avec une soie Rio que j'avais acheté pour pêcher en mer. Elle va très bien pour la Mongolie. Un peu lourde pour pêcher les chevaines, mais idéale pour les lenocks.

Pour les mouches, pêchez en sèche avec des mouches en poils ou en foam. Je mettrai quelques photo dès que j'aurai un peu de temps.

Je vous indique ici mes prises non pas pour me vanter car mes amis en ont pris bien plus, mais simplement à titre indicatif pour les pêcheurs débutants car j'en suis encore un (je ne pêche qu'une dizaine de jours par an à la mouche).

Ulan Bator 1 ombre pêche devant le guest house
pêche 1 32 chevaines le matin et 2 l'après-midi pêche dans un bras mort avec courant presque nul
pêche 2 8 chevaines le matin et 2 l'après-midi  
pêche 3 35 ombres et une truite lenok à la cascade de 14 à 17H
pêche 4 14 ombres et 2 lenoks le matin 
2 ombres et 8 lenoks 
pêche le long d'une paroi rocheuse
pêche 5 24 ombres et 2 lenoks le matin 
10 lenoks l'après-midi
à la cascade

Au total 142 poissons pris à la mouche  : 44 chevaines, 71 ombres et 27 truites lenoks en seulement 5 jours !

La pêche dans les blocs de lave est très fructueuse mais les déplacements sont très délicats. Il faut escalader de grandes pierres aux arêtes coupantes. Pêcher les bordures, les courants amortis, devant et derrière les pierres ...

Conseils pêche en Mongolie

Voir Pêche en Mongolie en 2004.

En savoir plus sur la pêche en Mongolie